Crash course : Décrypter les étiquettes de nos produits cosmétiques

Nous l’avons tous fait au moment de choisir un produit de soin ou de maquillage. Les rayons sont remplis d’options et pour prendre une décision, nous nous aventurons à lire les emballages et étiquettes de produits. * froncement de sourcils * Mais c’est quoi ce charabia ?

Les enjeux derrières nos étiquettes

De la même façon que nous voulons savoir ce qu’il y a dans nos assiettes, il est important de comprendre ce que nous mettons sur notre peau. Pour nombreux d’entre nous, il s’agit d’une volonté de choix en accord avec nos valeurs personnelles (ex. : naturalité, véganisme, soutien d’entreprises locales) et de choix des soins les plus adaptés. Cependant, pour d’autres personnes il en va également de leur santé : allergies et sensibilité à certains irritants, par exemple. Le langage utilisé sur les étiquettes de nos produits cosmétiques ne nous aide pas toujours à faire des choix éclairés.

Dans ce crash course, nous allons examiner ensemble les étiquettes de nos produits cosmétiques pour mieux comprendre ce qu’ils contiennent.

Comprendre rapidement la composition de nos produits cosmétiques

Tout d’abord, que doit contenir une étiquette de produit cosmétique selon la réglementation ? 

Une étiquette de produit cosmétique doit présenter : 

  • L’inventaire des ingrédients qui compose le produit, 
  • La mention des allergènes (si présents), 
  • Le nom et adresse d’un contact au sein de l’union européenne, 
  • Le pays de fabrication (si hors union européenne), 
  • La durée de vie minimale du produit (représentée par le symbole du « sablier ») ou bien la durée d’utilisation après ouverture (représentée par le symbole du « pot ouvert »), 
  • Le contenu du produit (c’est-à-dire le volume ou la masse), 
  • La fonction du produit, 
  • Les précautions d’emploi, 
  • Et une information de traçabilité du lot de fabrication (identification du lot). 

Si des informations supplémentaires sont disponibles mais ne sont pas présentes sur l’étiquette le symbole « livre ouvert » peut être utilisé pour indiquer leur existence. 

Les caractères doivent être facilement visibles et lisibles, l’étiquette doit être rédigée de manière indélébile. Elle est en français (pour la France) et peut également figurer dans une autre langue.

Focus sur la liste des ingrédients 

Les ingrédients cosmétiques sont listés selon le glossaire des dénominations communes des ingrédients qui se base sur la nomenclature internationale, INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients). Ainsi, les ingrédients sont toujours mentionnés de la même façon, en latin pour les produits issus de plantes ou en anglais pour les substances chimiques. 

Ce qu’il faut savoir : 

  1. La mention « Ingrédients » est obligatoire et doit précéder l’inventaire des ingrédients cosmétiques. 
  2. Les ingrédients dont le pourcentage final dans la formule est supérieur à 1% sont rangés par ordre décroissant, du pourcentage le plus élevé au plus bas. 
  3. Les ingrédients dont le pourcentage final représente 1% ou moins de la formule n’ont pas à être listé dans l’ordre décroissant.

💡 Bon à savoir : bien souvent les 3-4 premiers ingrédients de la liste constituent plus de 80% du produit.

  1. Les fragrances et parfums sont listés en tant que Parfum ou Aroma
  2. Les principaux allergènes sont mentionnés à la fin de cette liste lorsque leur dose dépasse une certaine limite définie par la réglementation européenne (c-à-d. concentration supérieure à 0,001 % dans les produits non rincés et 0,01% dans les produits rincés, CE n°1223/2009). Il est alors généralement indiqué une mention de leur provenance (ex. : *présents naturellement dans les huiles essentielles). 
  3. Les ingrédients dénommés « CI » suivi d’un nombre correspondent à des colorants. Le symbole « + / – » est très utilisé pour les produits de maquillage, il permet de lister tous les colorants d’un produit commercialisé avec plusieurs nuances de couleurs (ex. : fond de teint, fard à paupières).

C’est quoi un allergène cosmétique ?

Beaucoup de nos produits cosmétiques se composent de parfums, d’huiles essentielles, et d’extraits végétaux, qui incluent des mélanges de substances complexes susceptibles de provoquer des réactions allergiques ou des irritations au contact de la peau. D’origine naturelle ou synthétique, certaines de ces substances étrangères à notre organisme ont le potentiel d’induire une réaction exagérée du système immunitaire, on parle alors d’allergène. 

Ces substances sont souvent inoffensives, bien que 25 à 30% de la population est concernée par une allergie. C’est pourquoi en accord avec les exigences réglementaires et afin d’informer le consommateur, les marques de beauté doivent obligatoirement faire figurer sur l’emballage du produit cosmétique la présence de tout allergène dont la quantité dépasse un certain seuil. 

En effet, le Comité Scientifique pour la Sécurité des Consommateurs (CSSC) a établi une liste de 26 allergènes dans le règlement cosmétiques (CE) n°1223/2009. Le Lyral et Lilial ont respectivement été interdits le 23 août 2021 et le 1er Mars 2022. Les 24 autres doivent être étiquetés lorsque leur concentration est supérieure à 0,001 % dans les produits non rincés et 0,01% dans les produits rincés.

La liste des allergènes est révisée en fonction des évaluations régulières et des avancées scientifiques. En juillet 2023, la Commission Européenne a émis le règlement (UE) 2023/1545 qui étend la liste à 80 allergènes. Selon le Comité Européen de Normalisation (CEN), à partir de juillet 2026 les dispositions de ce texte seront effectives pour les produits introduits pour la première fois sur le marché de l’Union Européenne et à partir de juillet 2028, la réglementation s’appliquera pour les produits déjà mis à disposition sur le marché. 

Pour aller + loin

Alors comment s’y retrouver lorsque l’on n’est pas un expert scientifique de la cosmétique ? 

La base de données européenne CosIng répertorie tous les ingrédients cosmétiques. Il s’agit d’un bon outil pour décrypter les étiquettes de nos produits. En entrant la dénomination INCI d’un ingrédient, il est possible d’obtenir leur fonction et une description courte de la substance identifiée. Le lien est disponible dans les sources ce cet article.

Comment faire si je n’ai pas le temps de décrypter toutes les étiquettes de mes produits ?

De plus en plus de marques cosmétiques partagent leur Charte de Formulation qui inclue les raisons de leur choix d’ingrédients, parfois leur provenance, et souvent la liste de leurs ingrédients blacklistés. Il s’agit d’une bonne façon de nous assurer que les produits que nous achetons sont en accord avec nos valeurs personnelles écologiques et sociétales.

Chez Nami Beauty nous offrons des produits 100% d’origine naturelle et véganes. Il nous tient à cœur de formuler pour toutes les peaux, en particulier pour les peaux sensibles et réactives. Ces peaux nécessitent parfois un peu plus d’attention, c’est pourquoi nous mettons en place une sélection stricte de nos ingrédients et matières premières, des tests dermatologiques rigoureux, et des protocoles d’hygiène et sécurité qui ne se limitent pas à la réglementation minimum. Tu peux consulter notre Charte de Formulation pour en savoir plus. 

Si tu as aimé cet article, abonne-toi à notre newsletter. On a hâte de te retrouver sur nos réseaux sociaux, où tu peux nous faire par des tes commentaires et/ou questions. 

Nami Beauty

Abonnez-vous pour des alertes e-mail sur nos prochains articles

100% natural – Made in France 🇫🇷 – Powered by Microalgae